Inauguration des projets d’intérêts collectifs

A l’occasion de la journée mondiale de la biodiversité, le 22 mai 2014, Cité Modèe Durable inaugurait ses premiers projets d’intérêts collectifs (PIC) en lien avec l’alimentation et la biodiversité. Il s’agit des projets suivants:

1. Un jardin collectif bio comprenant 20 arbres fruitiers, une unité de compostage des déchets végétaux, un disposif de récupération d’eau de pluie à partir d’une cabane à outils, d’une serre et de 4 bacs à compost.

JML2014_05_22_1763

Plus d’infos dans l’article intitulé « Un jardin collectif bio » archivé sous  « Alimentation ».

2. Ruches.

cite-modele-abeilles-2

Plus d’infos dans l’article intitulé « Protection des abeilles dans le ciel de Laeken » rangé sous « Biodiversité ».

3. Nichoirs

CMD-Nichoirs-inaugurationP1030133

Plus d’infos dans l’article intitulé « Nichoirs durables en béton de bois » aligné sous  « Biodiversité ».

4. Cuisine équipée pour le traitement et la conservation des produits de la biodiversité locale dans des bonnes conditions de l’hygiène alimentaire (miel, fruits, légumes, aromates, condiments, insectes,…).

CMD-L15cuisine-DSC00320CMD-L15cuisine-DSC00318

Plus d’infos dans l’article « Equipement cuisine d’un local communautaire »  sous  « Espace public ».

5. Marquage de la diversité végétale de la Cité. Commencé au jardin collectif, ce travail continu. Voici un échantillon.

CMD-signalétique-P1040635CMD-signalétique-P1040633CMD-signalétique-P1040632

6. Carte de localisation des projets inaugurés

Inauguration du plan « Cité Modèle Durable »

Cette carte est plus lisible dans « Téléchargez notre présentation →Carte des réalisations ». Elle aide aussi à travailler la thématique « Mobilité » à l’intérieur de la Cité.

La cérémonie

Présidée par Monsieur Ahmed EL KTIBI, Echevin de la Ville de Bruxelles en charge de l’Environnement et des Espaces verts, elle est rehaussée notamment par la présence du Directeur Général du Foyer Laekenois, Monsieur Patrick VANSCHOENBEEK et de Madame Lison HELLEBAULT, déléguée de l’IBGE – Bruxelles Environnement.

CMD-inaugurationpic-DSC00187CMD-inaugurationpic-DSC00193

CMD-compostJML-05 22 004

CMD-inaugurationPIC-DSC00204

CMD-InaugurationPIC-DSC00227

Commencée au jardin collectif de CMD, la cérémonie se termine au local communautaire de l’immeuble 15 par le partage d’un vin d’honneur, de la soupe et du thé aux aromates du potager, d’une salade de fruits, des biscuits et des galettes préparées par les bénévoles membres de la Cité Modèle Durable.

CMD-InaugurationPIC-DSC00246CMD-InaugurationPIC-DSC00289

 Félicien KAYINAMURA, le 31 décembre 2014.

Un jardin Collectif bio

1. Localisation et Superficie

Le jardin collectif de Cité Modèle Durable se situe en retrait de la rue du Rubis à 1020 Bruxelles sur un terrain mis à disposition, à titre précaire, par le Foyer Laekenois, une société immobilière de service public (SISP). Sa superficie est de 1800 m2 dont 800 m2 de verger potager, 600 m2 de végétation spontanée et 400 m2 d’espace de convivialité. Pour savoir plus sur sa localisation, voir page d’accueil→Téléchargez notre présentation→Carte des réalisations.

2. Option pour la Permaculture.

 L’analyse granulométrique du sol effectuée en automne 2013 par le Centre Provincial de l’agronomie et de la Ruralité du Brabant Wallon, qualifie la texture du sol de limoneuse fine déséquilibrée. Cependant, l’exploitation nous met constamment face à un sol argileux peu perméable. D’où l’option pour une permaculture privilégeant des buttes en bois raméal fragmenté « BRF ». Un article spécifique est réservé à cette technique qui, non seulement améliore profondément et durablement le sol destiné aux cultures, mais aussi,  permet de rencontrer une autre thématique chère à Cité Modèle Durable à savoir : la réduction et la valorisation des déchets.

♦ Photo, au 30 juillet 2013, du terrain aménagé pour le verger/potager bio. 

CMD-potager2013.07.30-P1020983

 

♦ Photo, au 13 décembre 2014, du verger potager en BRF.  Les buttes sont prêtes pour les plantations du printemps 2015.

CMD-potager BRF-P1040698

 3. Verger

3.1. Arbres fruitiers plantés le 13 décembre 2013

10 Pommiers : Cwastresse double, Gris Braiban, Grenadier, James Grieve, La paix, Président Roulin, Radoux, Reinette de Bleinheim, Reinette Hernault, Transparente blanche.

♠ 6 Poiriers : Beurré Hardy, Bon Chrétien Williams, Comtesse de Paris, Légipont, Louise Bonne d’Avarranches, Précoce de Trévaux.

4 Pruniers: Altesse Double de Liège, Claude Dorée, Mirabelle de Nancy, Reine Claude d’Oullins.

Revêtues du label RGF (Ressources Génétiques Fruitières), achetées à la ferme « Nos Pilifs », toutes ces variétés sont certifiées anciennes et résistantes aux maladies par l’Institut de Recherche Agronomique de Gembloux.

 3.2. Arbustes plantés en mars 2014 : 8 framboisiers, 5 groseilliers, 3 mûriers.

3.3. Observation: Plantés dans une zone peu ensoleillée, les framboisiers, les groseilliers, les mûriers et les poiriers, accusent une croissance difficile. Les arbustes ont été  déplacées en novembre 2014. Quant aux poiriers, nous attendons les conclusions d’une exprtise envisagée en mars 2015.

 4. Potager

4.1. Compostage des feuilles tombées en automne

Fidèle à l’option « permaculture »,  le labour du terrain en friche est remplacé par   le compostage en tas des feuilles tombées des arbres de la Cité Modèle en automne afin d’augmenter la couche de l’humus.  Le transport de ces feuilles est gratuitement assuré par les véhicules du service des espaces verts de la Ville de Bruxelles. Celui-ci nous a  livré 54 m3 en 2013, 42 m3 en 2014.

CMD-potager2013.12.06-P1030289CMD-potager2013.12.06-P1030293

CMD-potager2013.12.06-P1030278CMD-potager2014.09.04-P1030655

4.2. Résultats très satisfaisants de la première récolte des légumes (juin à octobre 2014)

4.2.1. Légumes partagés entre les jardinniers. 

Pommes de terre : 24 kg. Haricots princesses : 16 kg. Courgettes : 24 pièces totalisant 52 kg. Courges : 13 pièces totalisant 30,43 kg. Oignons : 7 kg. Poireaux : 13 kg. Radis : 4 kg. Laitues : 72 pièces. Aneth, Basilic, bette (ou blette), Céleri, Ciboulette, Menthe, Ortie, Persil, Sauge: service à volonté

4.2.2. Légumes partagés avec le public

Potirons : 4 pièces totalisant 39,2 kg,  Aromates et Condiments. Ils ont agrémenté les événements publics suivants, les deux derniers étant organisés par Cité Modèle Durable.

♦ Fête de quartier du 20 septembre 2014 : Première dégustation de la soupe au potiron. Le premier plus grand potiron pèse 21,7 Kg. Cité Modèle Durable participe à l’organisation de la fête de quartier.

soupe-au-potiron-cite-modele-durablestand-alimentation-saine-02-cite-model-durable

 

♦ Le 15/10/2014: Deuxième dégustation de la soupe au potiron.  L’événement a lieu un mercredi après midi, à la place de la Cité Modèle, au milieu du marché de quartier, la veille de la journée mondiale de l’alimentation. Il a pour but d’attirer l’attention du public sur le thème de cette journée qui est, pour 2014, « Non au gaspillage alimentaire ».

cmd_journee_mondiale_alimentation_01cmd_journee_mondiale_alimentation_02

 

♦ Le 22/11/204: Couscous au potiron et sans déchets. L’événement se passe à Cité Culture, un samedi après midi. Il a pour but de sensibiliser le public aux enjeux de la Semaine Européenne de la Réduction des déchets allant du 22 au 29 novembre 2014.

cmd_couscous_sans_dechets_08cmd_couscous_sans_dechets_04

cmd_couscous_sans_dechets_03cmd_couscous_sans_dechets_07

cmd_couscous_sans_dechets_06cmd_couscous_sans_dechets_05

 

4.3. Echecs

4.3.1. Tomates : à cause de la pluie et du mildiou.

4.3.2. Aubergine et Poireaux: à cause d’un sol non profondement meuble.

4.3.3.  Choux blanc, brocoli, bruxelles, chinois, rouge,  d’hiver, plantés tardivement.

4.3.4. Roquette décimée par les limaces

4.3.5. Concombres plantés tardivement

4.3.6. Pois et pois chiche semés dans des tas de feuilles insuffisamment décomposées et sur une terre non labourée.

 4.4. Maladies

Les maladies observées en 2014 sont: le mildiou sur les tomates, l’oidium sur les feuilles des courges et courgettes en fin de croissance, la rouille des poireaux. Aucun traitement n’a été essayé.

4.5. Ravageurs

Les principaux ravageurs constatés en 2014 sont: les limaces, les escargots, la minieuse des poireaux, la mouche du chou, les pucerons. Pour limiter les dégats causés par les liamces, nous avons essayé, sans grand succès, l’épandage du sable blanc et de la sciure ainsi que la bière dans des petits pots déposés au pied des plantes. Ce dernier essai est particulièrement médiocre.

 4.6.  Stimulation de la croissance des plantes par le purin d’ortie

Cette expérience a été tenté sur plusieures légumes avec un effet particulièrement remarquable sur les haricots à rames qui jaunissaient dès leur jeune croissance.

5. Perspectives pour 2015

5.1. Expérimentation des cultures sur les buttes en BRF

5.2. Meilleure adaptation des cultures à l’état du sol et au degré d’ensoleillement

5.3. Expérimentation des différentes méthodes préconisées pour limiter biologiquement les dégâts causés par les maladies et les déprédateurs. Une attention particulière est réservée à l’association des cultures.

A suivre.

Félicien Kayinamura

Nichoirs durables en béton de bois

1. Introduction

En octobre 2013, grâce aux subsides accordés par Bruxelles Environnement suite à l’appel à projets 2012 dont Cité Modèle Durable est l’un des lauréats, celle-ci dote son quartier de 22 nichoirs durables en béton de bois. Coût total du projet: 1072 €. Ce coût comprend: achat du matériel et de la documentation + formation des marraines et des parrains desdits abris pour oiseaux et insectes.

2. Modèles et nombre de nichoirs installés.

2.1. Modèle Schwegler

*9 nichoirs pour mésanges et autres petits oiseaux (trous d’envol 28 mm)

CMD-Nichoirs-Etournaux 32 mm

*2 nichoirs pour étourneaux et autres grands oiseaux (trous d’envol 32 mm)

P1030161

* 2 nichoirs pour grimpereaux

CMD-Nichoirsgrimpereaux-P1040645

* 5 nichoirs pour insectes

CMD-Nichoirinsectes-P1030168

2.2. Modèle Vivara

* 1 nichoir pour grands oiseaux (trous d’envol 35 mm)

CMD-NichoirVivara28 mm

* 2 nichoirs pour Moineaux

CMD-Nichoirsvivaramoineaux-P1030170

* 1 nichoir pour rougegorge

CMD-Nichoirsrougegorge-P1040630

 

3. Emplacement

Voir page d’accueil →télécharger notre présentation →Carte des réalisations

4. Evolution du projet

* Le 13 septembre 2013: Repérage des lieux d’emplacement. Ce repérage est guidé par des Experts de Natagora en partenariat avec ceux des Services Communaux de la Ville de Bruxelles: Eco-conseils et Espaces verts.

CMD-Nichoirs-repérageMétro

CMD-Nichoirs-repérageEtourneau1CMD-Nichoirs-repérageCM11

* Le 01 octobre 2013 et le 05 février 2014: Formation des marraines et parrains. La première formation est dispensée par Madame Ludivine JANSSENS de la Ligue Royale Belge pour la protection des oiseaux; la seconde par Monsieur Antoine DEPROFT, Président de l’Asbl Jeunes et Nature.

CMD-Nichoirs-formationP1030101

 

 

 

 

 

CMD-NichoirsFormation-P1030468

 

 

 

 

 

 

* Le 06 octobre 2013: Cérémonie Officielle de lancement du placement des nichoirs CMD. La cérémonie est présidée par  Monsieur Ahmed EL KTIBI, Echevin de la Ville de Bruxelles en charge de l’Environnement et des Espaces verts, en présence notamment du Directeur Général du Foyer Laekenois,  Monsieur Patrick VANSCHOENBEEK, des Représentants de NATAGORA, de Cité Culture, de l’Ile aux enfants, de la Maison de quartier, des Marraines et Parrains, des Membres et Sympathisants de CMD, d’autres habitants.

CMD-Nichoirs-inaugurationP1030128CMD-NichoirsInauguration-P1030126

CMD-Nichoirs-inaugurationP1030129CMD-Nichoirs-inaugurationP1030133

* 1er décembre 2014: Premier entretien des nichoirs CMD. 

Constat: tous les nichoirs avec trous d’envol 28 et 32 mm, en bon état, ont été habités. D’autres, pas encore. Forts de ce résultat qualifié de largement positif, nos guides conseillent d’observer, pendant encore deux  ans, les nichoirs non fréquentés, avant d’envisager leur délocalisation.

CMD-Nichoirs-entretienDSC00801CMD-Nichoirs-entretien2014-DSC00802


CMD-Nichoirs-entretien2014-P1040611

CMD-Nichoirs-entretien2014-DSC00781

CMD-Nichoirs-entretien2014-DSC00797

A suivre

Félicien Kayinamura

 

 

 

 

Le langage de légumes

Comme tout retraité(e) : j’en ai gros sur la patate !
On veut nous piquer : notre oseille !
Toutes ces années de labeur : pour des prunes !
Dans quelques mois : nous n’ aurons plus un radis !
Pas la peine de ramener : sa fraise !
Ou de prendre : un avocat !
Ni… de cerise sur le gâteau !
Dans cette histoire : c’est qui les cornichons !
C’est la fin des haricots !
Mes ami(e)s : les carottes sont cuites !
Le semeur

Histoires « magiques » de menthes

  1. Recette béarnaise pour  lutter contre la fièvre : allez cueillir sept pieds de menthe et agenouillez-vous devant chacun d’eux, et jetez sur la plante 5, 7 ou 9 miettes de pain et 5, 7 ou 9 grains de sel en disant : « Bonjour, menthe ; je t’apporte du grain et du sel pour que tu guérisses mon mal  ». Répétez ce cérémonial sept fois et recommencez le lendemain et le surlendemain !
    cmd-menthe
  2. Pour éloigner les mauvais esprits, remplissez un seau d’eau  salée avec du sel gemme ( sorti des mines ) que vous exposerez aux rayons de la lune descendante durant trois nuits consécutives. Faites-vous un aspersoir composé de branches de menthe et de romarin. Plongez-le dans l’eau et aspergez-en copieusement les lieux maléfiques !
  3. Enfin, si vous redoutez la mort, faites comme les Italiennes qui, pour être sûres que le Christ les assiste le jour de leur mort, froissent une de ses feuilles entre leurs doigts chaque fois qu’elles rencontrent sur leur chemin une petite menthe !
     
    Ps : On y croit ou pas
     
    Le Semeur

Journée mondiale de l’alimentation

Depuis 1979, cette journée est commémorée le 16 octobre. Le thème de cette année est non au gaspillage alimentaire. Pour sensibiliser le public aux enjeux de cette journée, Cité Modèle Durable proposait la veille, soit le 15 octobre, au marché hebdomadaire du quartier, une dégustation de la soupe aux potirons et aux orties récoltés dans son jardin collectif bio.

Félicien Kayinamura

cmd_journee_mondiale_alimentation_01 cmd_journee_mondiale_alimentation_02 cmd_journee_mondiale_alimentation_03

Mieux connaître la Lune

Depuis des millénaires, l’astre lunaire fascine et intrigue. Son pouvoir d’attraction sur les liquides n’est pas uniquement visible au travers des marées mais peut aussi s’étendre au domaine du jardinage. Voyons comment utiliser ses propriétés et les appliquer de manière bénéfique au jardin.

La Lune est un satellite de la Terre, mais elle tourne aussi sur elle-même. Sans rentrer dans les détails scientifiques, on peut affirmer que les deux planètes sont intimement liées, la présence flagrante des marées étant une des preuves.
De tous temps, les humains furent fascinés par la Lune, lui octroyant un sens symbolique et l’affublant de diverses légendes. Plus terre-à-terre, nos anciens se basaient sur son cycle pour effectuer diverses opérations de jardinage, et ils avaient vu juste car son influence n’est plus à prouver !

cmd-la-lune-au-jardin

L’influence de la Lune au jardin

Compte tenu de la rotation des deux planètes, la position de la Lune va changer chaque jour. Tantôt placée très haut dans le ciel, on parle alors de lune montante ou ascendante, tantôt plus basse, on parle alors de lune descendante. Ces périodes alternent tous les 13 à 14 jours.

Pour déterminer s’il s’agit d’une lune montante ou descendante, il suffit de relever sa position dans le ciel à une heure bien précise et de faire de même le lendemain à la même heure.

Si elle se situe au-dessus du point relevé, c’est une lune montante propice à tout ce qui se passe dans les parties aériennes des plantes. Les traitements, les greffes, les boutures et les semis seront plus efficaces en cette période.
Si au contraire la Lune se trouve plus bas dans le ciel, ce sont les parties sous la terre qui seront concernées. Ce sera la bonne période pour planter et repiquer.

Voilà pour la position de la Lune dans le ciel. Parlons maintenant de son aspect. Comme vous l’avez remarqué, la Lune change de forme au cours de son cycle : tantôt invisible, tantôt pleine, tantôt bien ronde, tantôt en forme de croissant.
On parle de lune ‘croissante’ entre la nouvelle lune et la pleine lune. Il s’agit alors d’une période idéale pour récolter fruits et légumes mais aussi pour couper les fleurs de bouquets ou le bois de chauffage. Croissante rime avec conservation : vos récoltes se maintiendront bien plus longtemps cueillie en cette période propice.
De la fin de la pleine lune à la nouvelle lune, on parle de lune décroissante, période favorable aux apports d’amendements et aux opérations de fertilisation.

Attention, la Lune faisant partie d’un système complexe, il existe quelques jours chaque mois où il vaut mieux ne pas jardiner ! Ceux-ci sont nommés ‘nœuds lunaires’. Il s’agit en fait du moment où l’orbite de la Terre autour du soleil croise celle de la Lune.
De même pour les jours d’apogée, c’est-à-dire lorsque Lune et Terre sont le plus éloignées l’une de l’autre, et les jours de périgée où elles sont le plus rapprochées. On réservera alors ces jours à l’entretien du matériel et au nettoyage en laissant les végétaux bien tranquilles au jardin

Le Semeur.